Paméla Dumont se considère telle une actrice-créatrice multipotentielle. Sur les planches, elle a interprété Anne Shirley dans Anne… La maison aux pignons verts, Becky Thatcher dans Tom Sawyer, et prochainement, vous pourrez la voir chez Duceppe dans la pièce Pétrole. Elle aime faire partie de l’ensemble de la chaîne de création de l’écriture dramatique en passant par le jeu à la médiation culturelle. Elle est corécipiendaire du Frankie du meilleur texte en 2015 décerné par le Centre des auteurs dramatiques (CEAD) pour la création collective Maelström, et elle crée en 2020 durant la pandémie sa pièce Lolita n’existe pas comme réponse actuelle au roman de Vladimir Nabokov (Lolita) et à l’histoire vraie de la jeune fille qui a inspiré ledit classique (Sarah Weinman, 2018). Elle poursuit parallèlement à sa pratique d’artiste des études supérieures à la maîtrise en théâtre pour explorer les potentiels créatifs de l’autohypnose pour les acteur.trice.s, une recherche codirigée par Francine Alepin et Lise Cauchon-Roy. Elle est récipiendaire d’une mention d’honneur pour son cursus en jeu à l’École supérieure de théâtre de l’UQÀM, de bourses d’excellence aux premier et deuxième cycles ainsi que de la bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier pour sa maîtrise actuelle en théâtre. Le corps et ses manifestations taboues l’ont toujours intéressée que ce soit à travers la symbolique de la pilosité humaine (mouvement Maipoils) ou sa maîtrise en cours sur ces nouvelles pratiques scéniques qui intègrent l’autosuggestion hypnotique. En tant que médiatrice culturelle, elle œuvre pour différents organismes depuis 2016 dont le Théâtre advienne que pourra, le Centre d’art Diane-Dufresne et le diffuseur Azimut Diffusion. Elle voit la médiation telle un acte de création où la rencontre entre publics et médiateur.trice permet un rehaussement culturel et sensible réciproque. À l’hiver 2021, elle est récipiendaire d’une bourse d’excellence pour un stage en milieu de pratique décerné par le Fonds de Recherche du Québec - Société et Culture (FRQSC) afin de développer une émission balado pour JEU Revue de théâtre sur les pratiques artistiques scéniques en régions qui s’ancrent dans une relation à leur territoire. Elle a été chroniqueuse radio durant deux saisons pour QUB radio, la radio de Québecor en proposant des chroniques démystifiant différents mouvements sociaux. Elle organise et anime le Cabaret artistique Maipoils depuis 2017 et a assuré la mise en scène de la performance du cercle des Féministes Anonymes à la soirée Ce qui dérange au Festival Soir en collaboration avec Les Filministes. Elle s’investit via les arts pour des causes sociales qui lui tiennent à cœur telles que les Souverains Anonymes de Mohamed Lotfi, un artiste-médiateur qui organise des rencontres entre artistes et détenus de la prison de Bordeaux pour favoriser leur réinsertion. Actuellement, au sein de son projet d’écriture en cours : Script pour une actrice ratée, elle s’intéresse à la notion de l’échec, comme fatalité tant que les projets et notre performativité seront au cœur de notre conception de la réussite. Elle explore la forme du script hypnotique tel un conte qui permet de tendre un pont entre elle et le public afin de tracer un récit collectif de nos intériorités et de nos peurs.